Complexité de systèmes hamiltoniens classiques via l’homologie de Floer

Jeudi 14 octobre 2010 14:00-15:00 - Schlenk Félix - Neuchatel

Résumé : Les flots de Reeb sur la sphérisation d’une variété lisse B forment une classe de systèmes dynamiques qui contient tous les flots hamiltoniens classiques, (pourvu que le niveau d’énergie soit suffisamment grand). De tels systèmes décrivent des systèmes sans frottement. On peut donc s’attendre à ce qu’ils soient « compliqués ».
Je vais expliquer comment l’homologie de Floer lagrangienne (dont je appellerai la définition) peut être utilisée pour confirmer ceci pourvu que la topologie de B soit riche.

Lieu : bât. 425 - 121-123

Complexité de systèmes hamiltoniens classiques via l’homologie de Floer  Version PDF
août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020