M2

L’organisation des enseignements en troisième année de magistère


Année M2

Cours de M2 supplémentaire de seconde année du Master Mathématiques et Applications de l’Université Paris-Saclay, ou analogue, soumis à l’accord du responsable du magistère et discuté lors de la réunion de rentrée.

Présentation du sujet de mémoire ou de stage de M2
Le but de cet exposé, typiquement d’une demi-heure suivi de questions et de conseils, est de présenter votre sujet de mémoire de M2, avec les définitions et motivations nécessaires à sa compréhension, et votre programme de travail sur ce sujet.
Il n’y a pas de modèle absolu, cela dépend du domaine, mais raconter votre programme de travail peut aller de la présentation des outils (dont théorèmes) nécessaires à l’étude, des premiers cas à considérer (ou que vous avez considéré), à celle des simulations envisagées pour le mémoire. 
Cet exercice n’est pas immédiat, et des conseils d’exposition seront donnés. L’un des défauts (de jeunesse) à éviter est de donner 1/2 d’heures de définitions sans interruptions. Pensez aux motivations et aux illustrations.
De plus en plus, il est nécessaire de savoir exposer des projets de recherche (par exemple lors de la recherche de financements, ou de candidatures à des programmes de l’ANR, du CNRS et autres), à un public pas forcément spécialiste (en l’occurrence le responsable), qu’il faut convaincre que ce que vous faites ou allez faire (en l’occurrence votre mémoire de M2) est vraiment intéressant. 
Une répétition, ne serait-ce que pour cadrer la durée, est utile, il est recommandé de trouver un cobaye parmi vos camarades.

Le mémoire de magistère comprend (voir ci-dessous les exemples de mémoires des années précédentes ou au secrétariat du magistère) :
un descriptif de votre cursus au sein du magistère et ce qu’il vous a apporté,
les divers mémoires que vous avez réalisés lors de votre scolarité au magistère : (projet de L3, TER de M1, mémoire de M2, rapport écrit de l’Apprentissage hors murs, etc),
et une nouvelle rédaction : une présentation généraliste (historique, motivations, problématique et grandes questions ouvertes) entre 5 et 10 pages d’un domaine de recherche (par exemple, pour ceux continuant en thèse, leur domaine de thèse, et pour les autres celui de leur mémoire de M2, pour d’autres possibilités, discuter avec le responsable du magistère).
La soutenance (durée typique 1/2 heure suivi de 1/4 d’heure de discussion) consiste à exposer (en s’adressant au jury, qui n’est pas forcément spécialiste, même si la présence de tous les étudiants sortants en troisième année à tous les exposés est demandée, et même si d’autres magistériens peuvent venir assister) votre nouvelle rédaction : pour ceux qui continuent en thèse, il s’agira d’exposer votre sujet de thèse et ses motivations, en particulier le domaine dans lequel il s’insère, dans la continuité de votre mémoire de M2 le cas échéant. 
Pour les autres, il s’agira par exemple de présenter le domaine dans lequel vous avez fait votre mémoire de M2, en essayant de prendre un peu de recul, pour présenter sa problématique et ses conséquences ou développements possibles.

Mémoires de Magistère

A l’issue de la troisième année de magistère, les étudiants doivent composer un mémoire de magistère. Celui-ci comprend :

  • une description de leur cursus au sein du magistère
  • une présentation d’un domaine de recherche, qui est une nouvelle rédaction, généraliste (historique, motivations, grandes questions ouvertes) entre 5 et 10 pages, présentant un domaine de recherche (en général, pour ceux continuant en thèse, il s’agit de leur domaine de thèse, pour les autres celui de leur mémoire de M2),
  • les différents mémoires et rapports de stages effectués lors de leur cursus au sein du Magistère (projet de L3, TER de M1, mémoire de M2, rapport écrit de l’Apprentissage hors murs, etc).

Les étudiants en font une soutenance orale devant le jury du magistère, centrée sur la présentation d’un domaine de recherche. Les archives des mémoires de magistère sont sous forme électronique depuis 2013, disponibles ci-dessous :

Année 2019
ALBERTIN Doriann
HEMONT Julie « Inférence bayésienne sur des modèles de croissance de plantes hétérogènes en interaction »
LACROIX Perrine
Année 2018
LARTAUX Alexandre
JOSEPH Elio
FALCON Cyril « Les invariants homologiques par familles génératrices des sous-variétés legendriennes »
Année 2017
BOUTAUD Pierre
ROUSSEAU Edouard
NGUYEN Vincent
Année 2016
CHEVALLIER Juliette « Espaces de formes et recalage difféomorphique. Application à l’imagerie médicale et l’anatomie computationnelle »
PERSONNE Arnaud « Modèles neutres en écologies »
HAVET MOREL Antoine « Vers une analyse statistique des marches aléatoires en milieu aléatoire »
BERA Antoine « Les problèmes d’invisibilité »
Année 2015
LEW Dimitri « Apprentissage et Méthode de Régression »
MISMER Romain « Bayésien non-paramétrique et seuillage »
PAROT Jimmy « Évaluation Route Royale et sélection par rang pour les algorithmes génétiques simples sans croisements »
DELGOVE François « Les solitons de Kähler-Ricci »
Année 2014
DEVIN Lucile « Applications de la méthode de Stepanov »
FOURNIER Julie « Etude géométrique des champs aléatoires anisotropes »
MANOURY Adrien « Modélisation de la digestion du lait »
MARCHINA Antoine« Inégalités de concentration pour les fonctions de variables alétoires indépendantes »
OULGHAZI Omar "Etats de Hadamard et analyse micro-locale en théorie quantique des champs sur des espaces"
PEDECHES Laura « Etude de modèles stochastiques de Cucker-Smale »
Année 2013
CAUWET Marie-Liesse« Systèmes électriques de grandes tailles : statistiques et optimisation »
GROUX Benjamin « Transport optimal en probabilités libres et matrices aléatoires »
MORELLE Lucile « Modélisation de la beta-diversité sous théorie neutre »
MERLE Coralie « Nouvelles méthodes d’inférence de l’histoire démographique à partir de données génétiques »
ROBERT Valérie« Application des méthodes CART et forêts aléatoires au problème d’estimation de l’état de charge d’une batterie électrique »
VERGEZ Guillaume « Méthodes numérique et simulation de condensats de Bose-Einstein »